Nombre

de visiteurs

L'association EN TOUTE FRANCHISE et NEXUS réclament justice et égalité de traitement pour les commerces de proximité

Depuis des années, l'association EN TOUTE FRANCHISE, fondée en 1994 par Martine DONNETTE et Claude DIOT, deux anciens commerçants contraints à la fermeture de leurs commerces, se bat contre les constructions illicites de grandes surfaces qui se voient accordées des permis de construire illégaux dans la région PACA. Ces pratiques sont normalement sanctionnées par la loi et c'est d'ailleurs pour cela que l'association a remporté plusieurs procès. Pourtant, à ce jour, la justice n'a toujours pas ouvert d'enquête sur les élus corrompus qui ont délivré ces permis et l'Etat refuse de percevoir le montant des pénalités dues par ces grandes surface qui s'élèvent, au moins, à 418 milliards d'euros !!! Des grandes surfaces qui contribuent à détruire la vie des centres-villes et au passage celle des commerces de proximité. 

Il s'agit là, que de la région PACA, mais imaginons la somme due sur l'ensemble du territoire !

De telles dérives n'auraient jamais été permises si elles avaient été commises par les petites et moyennes entreprises ! Elles se doivent, elles, de respecter la loi, payer leurs charges, leurs impôts et subir en silence. Elles, ne pratiquent pas "d'optimisation" fiscale ! Nous le savons, ce sont toujours les mêmes qui profitent de leur statut, de leur influence, de leur pouvoir pour se soustraire aux lois et poursuivre une folle expansion rasant tout sur leur passage. Et malheureusement, les temps difficiles n'arrangent rien : les petites et moyennes entreprises sont en grandes difficultés et ferment les unes après les autres.

Avec NEXUS, cabinet d'accompagnement des mobilisations, l'association EN TOUTE FRANCHISE appelle les commerces de proximité à se mobiliser, dans tous les secteurs d'activités et partout en France, pour exiger une égalité de traitement ! Et notamment pour exiger :

1- que le gouvernement lance  (via un organe indépendant), une enquête afin que soient évaluées les sommes dues par les grandes surfaces sur ce type de fraudes pour l'ensemble du territoire

2- le droit au recours effectif pour les commerçants-artisans contre les permis de construire frauduleux 

3- de percevoir, sans attendre, ces milliards d'euros afin de :

- verser, d'urgence, une indemnité solidaire à tous les commerces de proximité, conditionnée à la création d'emplois durables,

- financer l'installation d'entrepôts de stockage pour les commerces de proximités comprenant un service de logistique éco-responsables (véhicules de livraison non polluants, assistance, plateforme numérique de gestion...), 

- financer/rembourser les travaux de rénovation des logements de commerces devenus des lieux d'entreposages éloignant l'habitat et la fréquentation des commerces,

- financer/rembourser les travaux de mise aux normes/rénovation des locaux commerciaux, qui plombent les budgets avant même le départ de l'activité,

- aménager le territoire pour favoriser le retour des habitants dans le coeur de la ville: installation de zones de loisirs/culturelles, de services publics, d'entreprises; améliorer l'accessibilité (handicap : aménagement de l'espace); logistique (vignette prioritaire et emplacement dédiées et suffisant pour les véhicules en livraison; gratuité limitée des parkings avoisinants/borne de chargement; circuit d'accès aux commerces éco-responsable : tramway...), 
 

- rassembler les commerces éparpillés, en un pôle commercial de proximité pour en finir avec les cimetières de "locaux à louer" isolant les commerces survivants /réduction du taux de vacances commerciales !

- créer un guichet unique (organisme indépendant) pour vérifier la conformité de tous les documents nécessaires à la construction des grandes surfaces afin qu'elles ne puissent plus dépasser la limite autorisée de construction et ainsi permettre de lutter contre la fermeture des commerces de proximité,

Comment participer à la mobilisation ?

 

Je complète le formulaire ci-dessous, afin de recevoir les informations liées à la démarche mais aussi afin que mon établissement soit officiellement inscrit en cas de d'indemnisation à recevoir.

Ces milliards doivent être perçus et en aucun cas ils ne doivent finir dans les "caisses de Bercy". Il est donc impératif de veiller à ce que cette somme vous reviennent. Tous les commerces ont les mêmes devoirs et les mêmes droits et pour faire valoir vos droits à l'égalité, il est temps de demander un juste rééquilibrage de la balance.

  • Icône social Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • Youtube
  • telegram-5662082_1280 (1)

 NEXUS, Conseil et accompagnement 
Priscillia LUDOSKY, auto-entrepreneure

SIRET : 882 904 345 00015

©2020 par Nexus. Créé avec Wix.com